Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/02/2015

Demis Roussos et Aphrodite's Child

Si j'aime beaucoup Demis Roussos, qui nous a quittés récemment,
j'aime tout particulièrement le groupe Aphrodite's Child qu'il formait, dans les années 1960, avec le batteur Lucas Sideras et Vangelis, alors un des futurs grands compositeurs de musiques de film.
Aphrodite's Child, c'est du rock psychédélique, parfois du hard rock, mélangé à de la «musique d'église».
Aphrodite's Child, c'étaient — comme m'avait dit un jour une vieille amie anarchiste qui a connu «ces années-là» — les hippies romantiques par excellence.
Musicalement très fort, le groupe enchaînera les tubes — Rain and tears, It's five o'clock, I want to live, etc. —, mais je vous propose de redécouvrir ici son double album, 666. Projet qui referme l'histoire Aphrodite's Child après deux précédents albums, avec un Demis de plus en plus distant — même si, des années plus tard, il retravaillera avec Vangelis, notamment sur la bande originale du film Blade Runner.
666, adaptation musicale de l'Apocalypse de Saint Jean, est clairement l'un des plus grands albums rock de toute l'histoire, à découvrir ou redécouvrir. Avec la participation — orgasmique, et ce n'est pas au sens figuré — d'Irene Papas sur le second disque.
 Anthony

Les commentaires sont fermés.