Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/10/2012

Sur la liberté et la nation. Extraits d'une discussion Facebook. Partie 3

Concernant les internationalismes, l'internationalisme mondialiste, par exemple, peut se nommer, de façon plus raccourcie, mondialisme quand justement le mondialisme néglige l'entité nationale. Le mondialisme est une négation de la nation. Je suis d'accord pour dire qu'il est une forme d'internationalisme. Mais on peut dire aussi qu'il n'en est pas un dans la mesure ou internationalisme désigne "organisation entre-nations". Par conséquent, pour qu'il y ait internationalisme, il faut que les nations existent encore. Le débat se complique alors lorsqu'on dissocie Etat et nation. Ou bien, peut-il subsister une nation non souveraine ? Historiquement, il est vrai que la nation politique est souveraine. La nation ramenée à l'unique sens de peuple ne l'est pas forcément. Ou bien elle l'est partiellement. Bien que philosophiquement, je penche sur l'idée que la souveraineté est, comme la liberté, une Notion absolue.
Tout ça pour dire qu'en général ce qu'on défend comme système politique ou système de valeurs, on le veut - c'est humain - pour les autres. Il y avait de l'internationalisme même chez De Gaulle ! Quant à Jaurès, il pensait que "beaucoup d'internationalisme" ramenait à la Patrie. Que dire également du concept d'alternationalisme étant, en somme, un internationalisme particulièrement respectueux des indépendances et des souverainetés nationales mais sans pour autant négliger toute solidarité entre les nations - sinon ce concept perd de la substance.
Moi, je suis internationaliste dans la mesure où je veux que le monde entier sorte de ce capitalisme mondialisé financier, qu'on s'organise plus efficacement pour favoriser le développement des Pays du Sud. Cet internationalisme peut également être anti-impérialiste, quel que soit l'empire concerné, qu'il soit américain ou chinois. Anthony Michel

Les commentaires sont fermés.