Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/09/2013

Voilà l'Anarque !

Voilà un bon moment que je ne vous ai pas donné de nouvelles !

L'Anarque, mon dernier essai, est sorti.
321 pages, format 14x18 cm. 17 € frais de port inclus, commandable auprès de moi ou sur ce lien.
Je vous mets également un lien vers la page Facebook dédiée à l'ouvrage
où vous retrouverez extraits, vidéos et autres infos.
En effet, concernant les vidéos, je compte présenter chaque partie du livre sous forme de séquence audio avec des diaporamas. Ci-dessous, vous trouverez la première dans laquelle j'explique d'où vient le terme d'anarque, son étymologie et son histoire, ainsi que quelques raisons pour lesquelles je me suis intéressé à ce concept.
L'Anarque est un essai de philosophie de la liberté et de philosophie morale (car sans éthique, pas de liberté et vice-versa).
Il donne beaucoup d'importance à la liberté intérieure.
Merci pour votre fidélité et votre soutien.


L'Anarque : étymologie et histoire du terme... par Chimel_Louison

25/09/2013

L'anarchisme catalan

« Aux yeux du peuple espagnol, tout au moins en Catalogne et en Aragon, l’Église était purement et simplement une entreprise d’escroquerie. Il est possible que la foi chrétienne ait été remplacée dans une certaine mesure par l’anarchisme dont l’influence est largement répandue et qui a incontestablement quelque chose de religieux. » (George Orwell, Hommage à la Catalogne)

10/09/2013

L'Homme est la seule créature qui consomme sans produire

animal_farm.jpg"L'Homme est la seule créature qui consomme sans produire. Il ne donne pas de lait, il ne pond pas d'oeufs, il est trop débile pour pousser la charrue, bien trop lent pout attraper un lapin. Pourtant le voici suzerain de tous les animaux. Il distribue les tâches entre eux, mais ne leur donne en retour que la maigre pitance qui les maintient en vie. Puis il garde pour lui les surplus. Qui laboure le sol ? Nous ! Qui le féconde ? Notre fumier ! Et pourtant pas un parmi nous qui n'ait que sa peau pour tout bien."

(George Orwell - La ferme des animaux)

06/09/2013

Arletty récite Mort à Crédit


Arletty lit Céline : Les Vacances En Famille par kroulik

01/09/2013

Le repos dominical et Pierre-Joseph Proudhon

« Dans les campagnes où le peuple cède plus facilement au sentiment religieux, le dimanche conserve quelque chose de son influence sociale. L'aspect d'une population rustique réunie comme une seule famille, à la voix du pasteur, et prosternée, dans le silence et le recueillement, devant la majesté invisible de Dieu, est touchante et sublime. Le charme opère sur le cœur du paysan : le dimanche il est plus bienveillant, plus aimant, plus affable ; il est sensible à l'honneur de son village, il en est fier ; il s'identifie davantage avec l'intérêt de sa commune. » Pierre-Joseph Proudhon