Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/10/2015

Points communs entre l'anarque et l'historien (extrait)

couv-products-114990.pngL’historien, tel décrit ci-dessus, peut être anarque. Comme celui-ci – pour entretenir, en tant que libre observateur, sa distance avec la société et la pensée dominante – peut plonger dans l’étude historique. Le premier peut se retrouver dans l’image du deuxième à travers son rapport à l’histoire, précisé ci-dessous. Au passage, le libre observateur voit éventuellement ce qu’officiellement il n’a pas droit de voir. Il observe ainsi secrètement. C’est une forme d’espion. Il est aux services secrets de la condition humaine à travers sa propre éthique. Il peut alors servir à sa façon la révolution dans laquelle il s’est librement engagé, puisque toute révolution ne peut jamais se dispenser d’espions.

L’Anarque a probablement, dans l’histoire de l’humanité, des passages préférés à d’autres. Mais cette histoire partage un point commun avec la géographie : l’inconnu. L’homme ne vit qu’un instant et qu’à un seul lieu à la fois. L’Anarque peut découvrir l’histoire à travers les livres comme il peut parcourir le Monde. Or sachant, sur ce dernier, posé un regard bienveillant et détaché, il reste conscient qu’il n’a vécu tel instant en tel lieu et qu’il aura toujours un avis biaisé par rapport à celui d’un homme qui a vécu ce précédent instant. C’est le connu qui a pour limite l’inconnu. De là, toute considération politique (mêlant histoire et géographie) a sa part d’absurde, et l’Anarque se passe bien d’avoir une idée tranchée sur « ce qu’il aurait fait » en ce temps-là ou à la place de tel individu. La limite de cette considération est la réalité individuelle, dépassée par la réalité universelle. En même temps, cette réalité universelle n’existe pas puisqu’elle n’a aucun propriétaire. Ou bien c’est Dieu, pour les croyants. Sinon, entendons réalité universelle comme somme des réalités individuelles.

L'Anarque - 321 pages, 12x18 cm - est disponible sur TheBookEdition
ou auprès de moi : 18 € format papier, 10 € format PDF. Contactez-moi sur Facebook
ou à anto.mi@wanadoo.fr. Le paiement peut se faire par chèque ou Paypal.

Les commentaires sont fermés.