Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/02/2014

L'aNarque : extrait sur le sport et la compétition

couv-products-99349.pngLa compétition sportive est un type de com-pétition particulièrement intéressant sur le plan de l’épanouissement. Même si au niveau professionnel, bien qu’il subsiste en sport un règlement qui répartit équitablement les droits et les interdits entre chaque participant, son contexte économique peut perturber le potentiel d’épanouissement.
La compétition sportive et l’ensemble des pratiques qui forment sa préparation (entraînement, nourriture saine, etc.) invitent l’individu à concilier plus que jamais clarté de son esprit et respect de son corps, aboutissant à une plénitude spécifique à l’aspect ludique et jouissif du sport. On respecte son corps non pas pour se trouver beau devant sa glace mais pour être sportivement performant. Et ce respect implique celui de son âme. « L’esthétisme mondain est inexistant face au sport qui est l’esthétique* de la praxis. Le corps du sportif n’est-il pas aussi le corps du […] sujet de la connaissance ? Pour apprendre et connaître, ne faut-il pas tenir à distance l’esthétisme de Narcisse – le corps pour séduire – et savoir se distancier du corps-outil ? » (Michel Clouscard)
Et quand l’argent entre en compte ? Le règlement égalitaire d’un sport a beau perdurer, un club de football a plus de chances de gagner son match s’il a un budget plus conséquent que celui de son adversaire. C’est la politique qui autorise les écarts de richesse entre les clubs et, de ce fait, une super-compétition capitaliste entravant les éthiques relatives à la compétition sportive.
Que dire aussi quand les résultats sportifs sont sous pression financière et pour lesquels on dope son corps qui alors se fragilise ? A travers cet exemple ou non, le laisser-aller politique peut être aussi bien conscient qu’inconscient. Dans le premier cas,
il s’incarne dans l’hypocrisie de ses représentants cherchant à légitimer leur fausse ignorance auprès des peuples afin de garder le pouvoir. Le laisser-aller inconscient s’explique quant à lui par l’idée qui affirme que le système ne peut pas être partout tout le temps. A moins que nous concevions l’expansionnisme contemporain d’un capitalisme déshumanisant comme partie intégrante d’un système mondialisé. Dans ce cas alors, le système est partout tout le temps.
Revenons-en à la compétition. A l’école, elle peut motiver les élèves au développement intellectuel. Or, pour quelle raison ne pas concevoir ce développement en partie à travers l’initiation à la Libre association ?

* L’esthétisme recherche la beauté et la séduction à tout prix. L’esthétique est la beauté à travers la connaissance de soi, de l’objet. Donc l’esthétique est, plus globalement, la philosophie du Beau et de l’Art. La praxis est, quant à elle, la pratique humaine, ses actions codifiées, qui tendent à transformer une réalité sociale.

L'Anarque - 321 pages, 12x18 cm - est disponible auprès de moi
(contactez-moi sur Facebook ou à anto.mi@wanadoo.fr) ou bien sur TheBookEdition.

Auprès de moi, le paiement - de 17 € frais de port inclus - peut se faire par chèque ou Paypal.

Les commentaires sont fermés.