Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/11/2012

Sur la liberté et la nation. Extraits d'une discussion Facebook. Partie 7

Puisque l'Etat n'est qu'une structure, on peut philosophiquement le considérer inapte à répondre aux besoins de l'Individu... Comme on peut juger le contraire, avec mes respects pour Maximilien Robespierre.
Par exemple, j'ai trouvé ça sympa que quelques monnaies alternatives anti-euro et locales européennes soient nées, que ce soit en Angleterre, en Belgique ou encore en Italie. Bon, c'est purement anecdotique... Et de toute façon, le système politique veut que cela reste officiellement anecdotique.
On peut alors crier aux régionalismes. Mais au lieu d'attendre que nos élites étatiques se débarassent de cette monnaie pouilleusement capitaliste, on a le droit de non seulement rentrer en résistance mais également de mener des micro-révolutions.
Peut-être que le monde de demain sera bel et bien un monde avec des Etats-nations détruits et un gouvernement mondial mais avec un amas de résistances locales qui auront la Loi officielle internationale qui leur passera au-dessus de la tête...
Et puis les élites technocratiques ne peuvent pas lutter contre le pouvoir de la proximité, la sollicitude et la solidarité du quotidien...
Je ne veux pas parler comme les Identitaires qui eux déterminent à l'avance - en plus, sur des critères ethnocentristes dont je me fous comme du premier passage de Henri Salvador à la télévision - avec qui il faut s'associer alors que je suis pour la libre association dans la mesure où, par exemple, je me fous de savoir si mon voisin est musulman tant que lui et moi voulons ensemble opérer pour le bien d'une communauté des alentours.
Sans doute que les Identitaires font le jeu des mondialistes par l'imposition d'une sorte d'empire des régionalismes.
Si un minimum de cohésion nationale, donc à l'échelle de France, subsiste, ce serait mieux... Mais ça, c'est un avis qui fait parler surtout les sentiments. Louison Chimel

 Site de vente de mes ouvrages 
 Mon profil Facebook 

Les commentaires sont fermés.